Risotto aux asperges, petits pois et jambon cru

 

Une petit recette bien sympathique pour profiter des asperges (vertes), tant que c’est de saison !

Risotto aux asperges, petits pois et jambon cru486_870

Pour 3-4 personnes :

  • 300 gr de riz Arborio (riz rond spécial pour risotto)
  • 1 échalote (ou deux petites) émincées
  • 5 cl de vin blanc
  • 200 gr d’asperges vertes
  • 200 gr de petits pois
  • 90 gr de jambon cru
  • 40 gr de beurre froid coupé en morceaux
  • 40 gr de parmesan rapté
  • 2 bouillon cube

Mettez les deux bouillons cubes dans plus d’un 1l d’eau et faites bouillir.

Faire revenir l’échalote émincée dans de la matière grasse (beurre, huile d’olive, je vous laisse le choix des armes ! ). Pendant ce temps là, coupez les pointes de vos asperges (+- 5 cm) et gardez les de coté. coupez le reste des asperges en petits tronçons d’un demi cm.

Faites cuire les pointes d’asperge +- 6 minutes dans le bouillon. Sortez les à l’écumoire et réservez les (pour la présentation).

Dès que l’échalote devient translucide, rajoutez le riz et mélanger bien pour que la matière grasse imprègne le riz. Il doit devenir translucide aussi ! Rajoutez les petits tronçons d’asperge et versez le vin blanc.

Dès que le vin est évaporé, rajoutez quelques louches de bouillon. faites cuire pendant au moins 15 minutes en rajoutant du bouillon dès que nécessaire. Vérifiez la cuisson du riz au four et à mesure.

Dès que le riz semble presque cuit, rajoutez les petits pois et le jambon cru en lamelles. Faites encore cuire quelques minutes.

Dès que le riz est cuit, rajoutez (hors du feu) le beurre coupé en morceaux et le parmesan râpé. Mélangez bien et laissez prendre 1 à deux minutes avant de servir. Rajoutez les pointes d’asperges en déco dans l’assiette.

Risotto aux asperges, petits pois et jambon cru461_870

Risotto aux asperges, petits pois et jambon cru473_870

 

Tagliatelles aux scampis et poireaux

Un de mes repas préférés quand il me reste des poireaux. Parce que j’ai toujours envie de pâtes et qu’on a toujours des scampis dans le congélateur ! Vraiment rapide à faire !

Tagliatelles aux scampis et poireaux 253_870

Pour 3 – 4 personnes

300 grammes de tagliatelles
2 poireaux coupez en morceaux
1 échalote hachée
10-15 scampis décortiqués
150 ml de crème fraiche
curry
sel, poivre
Parmesan pour le service !

faites cuire vos tagliatelles al dente dans un grand volume d’eau salée.

Pendant ce temps là, faites revenir l’échalote et les poireaux dans une sauteuse à feu doux, avec un fond d’eau et le couvercle. Dès que les poireaux ramollissent, enlever le couvercle, mettre à feu plus vif pour faire prendre un peu des couleurs à ces pauvres légumes ! Rajoutez, sel, poivre et curry (à votre discrétion !).

Dès que les poireaux sont cuits et commencent à colorer, rajoutez les scampis. Dès qu’ils deviennent rose (c’est qu’ils sont cuits ! ) rajoutez la crème et laissez prendre 5 minutes.

Mélangez les pâtes à la sauce et servez immédiatement avec un peu de parmesan râpé.

Tagliatelles aux scampis et poireaux267_870

Bon appétit !

Tagliatelles aux scampis et poireaux279_870

Parmentier à la butternut, carotte et curry

 

Voici donc la deuxième recette (et dernière) que je présente pour le défi arc-en-ciel et pour la couleur jaune.

Parmentier à la butternut211_870

ingrédients :

  • 500 grammes de haché porc et bœuf  (ou haché de poulet)
  • 2 oignons jaunes coupés
  • 1 butternut  (courge musquée)
  • 2 carottes jaunes
  • 4 pommes de terre « bintje » (pour purée)
  • beurre
  • lait
  • sel, poivre, noix de muscade
  • curry
  • Chapelure ou gruyère (pour le gratin)

Epluchez et coupez en morceaux la butternut, les carottes et les pommes de terre. Les mettre dans une casserole rempli d’eau jusqu’à ce que les carottes soient tendre.

Pendant ce temps là, faites revenir les oignons dans de la matière grasse à feu doux (ils ne doivent pas noircir) et quand ils sont bien ramolli, rajoutez la viande. faites  revenir jusqu’à ce que la viande soit cuite et faites des grumeaux à la fourchette. Salez, poivrez et ajoutez du curry (1 cuillère à café). Mélangez encore quelques minutes et mettez ensuite dans le fond d’un plat à gratin.

Egouttez les légumes, écrasez les en purée (bien fine) en mélangeant avec du lait et du beurre (à votre discrétion pour obtenir une bonne consistance). Salez, poivrez, sans oublier la noix de muscade. Puis versez sur la viande dans le plat à gratin.

Parmentier à la butternut129_870

Parsemez de chapelure et un peu de beurre, ou de gruyère (mes filles préfèrent) et passez sous le grill du four jusqu’à la coloration souhaitée.

Parmentier à la butternut 204_870

C’est juste décilieux. Epicé et très doux .. on s’est régalé ! Merci pour le défi 😉

Parmentier à la butternut186_870

 

Mousse à la betterave rouge

Mousse à la betterave166_870

Une façon très motivante de tester de nouvelles recettes et de prendre certains risques est de participer au concours que certains sites nous proposent. C’est ainsi que j’ai décidé de participer au défi Arc en ciel. L’idée étant de créer des plats (entrée, plat ou dessert) monochrome dans une des couleurs de l’arc-en-ciel (je parie que vous l’aurez deviné 😉 ).

 

Me voici donc avec une petite recette, peut être un peu simple (faut se faire la main – la suivante sera plus élaborée), de mousse à la betterave rouge, accompagnée bien sur de chips du même légume. Vu le résultat, je participe pour la couleur rose.  (je visais violet mais bon .. 😉 ).

 

Pour faire cette mousse (simple mais délicieuse)

Il vous fait 1 grosse betterave rouge crue
200 ml de crème
sel, poivre et baies roses (bien sur 😉 ).

Tout d’abord, épluchez la betterave et coupez à la mandoline quelques lamelles (en fonction du  nombre de vos convives).

Coupez le reste de la betterave en petit morceaux (ca cuit ..looooooongtemps), et les mettre dans une casserole d’eau bouillante jusqu’à ce que la lame de votre couteau rentre facilement.

Pendant ce temps là, épongez bien les lamelles de betteraves au sopalin (en Belgique on dit essuie-tout). Mettez les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, badigeonnez d’huile (avec un pinceau) et passez au four (200°) pendant au moins 10 minutes par face. (jusqu’à ce que ca durcisse mais sans bruler).

Une fois les betteraves cuites, mixer les avec les 200 ml de crème fraiche, le sel, poivre, etc..

Mettez le tout dans un syphon, secouez et au frigo au moins 1 heure.

Avant de passez à table, dressez la mousse dans vos plats et décorez avec les chips de betteraves.

Mousse à la betterave155_870

 

Confiture de pommes à la cannelle

Voilà donc une première recette de confiture, que je trouve juste excellente pour parfumer mes yaourts.

Confiture de pommes à la cannelle 919_870

Comme pour la majorité des confitures, il faut 1 kg de pommes pour 1 kg de sucre et bien sur de la cannelle.

Vous coupez vos pommes en morceaux et vous les mettez dans une casserole avec le sucre et vous rajoutez la cannelle. Vous laissez cuire le tout à petit feu pendant ..le temps qu’il faut ! Le moment idéal étant quand la confiture coagule sur une cuillère. Vous mettez en pot et vous fermez immédiatement.

Pour vos yaourts, il vous suffit de mettre 2 càc de confiture dans le fond de votre pot avant de verser le yaourt/lait.

Confiture de pommes à la cannelle 912_870

 

 

Faire ses yaourts maison

A coté des recettes de cuisine, plus de tous les jours, je vais créer une catégorie particulière pour les « basiques ».

Je commence par un facile, faire ses yaourts maison.

yaourts maison 099_870

Le matériel :

Vous aurez besoin, idéalement, d’une yaourtière. Il y a moyen de faire sans (au four ou à la casserole), mais le résultat risque d’être plus aléatoire (j’ai pas testé) et cela demande plus d’attention. D’autant plus qu’une yaourtière est un investissement de …20 EUR (le prix de la mienne que j’utilise depuis 4 ans maintenant), bien sur… vous en trouverez de superbe à plus de 90 EUR qui sont surement très bien aussi !

La différence va se trouver dans les accessoires pour vous faciliter la vie. Par exemple, ma yaourtière à 20 EUR n’a pas de minuteur. A moins de me mettre un rappel pour me souvenir le matin que je dois mettre mes yaourts au frigo.

Au four, il faut régler la température à 40° (ce que ne permette pas tous les fours), au bout de deux heures, vous pouvez l’éteindre et laissez prendre pendant au moins 6-7 heures (en laissant la porte du four bien fermée).

A la cocotte-minute, vous faites bouillir de l’eau et dès que la pression est montée, vous l’ouvrez, la videz, mettez vos pots de yaourt dans la casserole (refermez) et laissez une nuit sans y toucher.

dans tous les cas, il faut absolument que vos yaourts ne bougent pas. Donc que ce soit votre yaourtière, votre cocotte ou le four… vous le mettez sur une surface plane, et vous n’y touchez plus !

L’idéal, à mon sens, est de lancer les yaourts le soir avant d’aller dormir et de les mettre au frigo le matin.

yaourts maison 973_870

Les ingrédients :

Ensuite pour les ingrédients en tant que tel et pour 7 yaourts :

  • 1 L de lait
  • 1 yaourt nature entier  (pour la 1ère « fournée ») ou des ferments lactiques (en pharmacie)

yaourts maison 990_870

Le choix des ingrédients est important car il va déterminer la qualité de vos yaourts. par exemple, il faut idéalement choisir du lait entier de vache. Avec du lait demi-écrémé, le résultat sera plus maigre, certes, mais aussi beaucoup plus liquide. Avec du lait à 0%, votre yaourt ne prendra pas du tout.

N’oubliez pas que si vous utilisez du lait frais, il faudra le faire bouillir avant, puis le laisser refroidir à moins de 40° (sinon votre yaourt ne prendra pas non plus).

De manière générale, il faut d’ailleurs toujours utiliser les ingrédients (lait et yaourt) à température ambiante. (donc pas à la sortie du frigo ! ).

Pour une première fournée de yaourt, vous aurez donc besoin soit d’un yaourt entier nature ou de ferments achetés en pharmacie. Lorsque vous aurez vos premiers yaourts, il faudra garder de coté un de ces derniers pour « réactiver » la fournée suivante. Vous pourrez le faire  5 à 6 fois (si vous avez utilisé un yaourt du commerce) et 10 fois avec les ferments.  Après, il faudra réutiliser un yaourt ou des ferments sinon vos yaourts risquent de ne pas « prendre ». Si vous achetez un yaourt du commerce, choisissez toujours un yaourt avec une date de péremption bien éloignée, le ferment sera plus actif et durera plus longtemps.

La Recette :

Simplissime …

Vous mélangez votre lait avec votre yaourt et vous le versez dans vos pots.

Dans le mode d’emploi de ma yaourtière, il était indiqué de déposer une cuillère à café de yaourt et puis de versez le lait. C’est ce que je fais depuis le début avec un succès garanti. Néanmoins, la moitié des sites et livre sur le sujet conseille de bien mélangé le lait et le yaourt. A vous de voir ! J’ai un coté fainéant qui évite la vaisselle autant que possible ! Je continue donc à mettre une càc dans chaque pot avant de verser le lait.

yaourts maison 033_870yaourts maison 035_870

Vous mettez les pots (toujours sans couvercle) dans votre yaourtière et dès qu’ils ont pris (normalement vous pouvez voir un peu d’eau sur le dessus), vous mettez les couvercles et hop ..au frigo.

yaourts maison 044_870

L’avantage, le principal avec le goût, de faire ses yaourts soi-même, c’est les déclinaisons infinies que l’on peut faire pour les agrémentés !

Le plus simple étant de rajouter de la confiture (Maison bien sur !! ) avant de verser le mélange, mais dans ce domaine, notre imagination n’a pas de limite ! faites vous plaisir !!

yaourts maison 030_870

Je mettrais surement quelques recettes d’ici peu par ici.

yaourts maison 112_870

Pistolets (petits pains belges)

Pour tout ceux qui ne sont jamais rentrés dans une boulangerie un dimanche matin en Belgique, les pistolets sont de petits pains blancs que les belges mangent au petit déjeuner le dimanche matin avec du beurre, de la confiture, jambon, fromage et j’en passe.

pistolet869_870

Voici donc la recette, qui a de plus le mérite d’être plus rapide à faire qu’un pain classique car moins de levée.

pour 8 pistolets

  • 500 gr de farine de blé blanche (J’utilie la Aveve n° 945)
  • 300 ml d’eau tiède (entre 20 et 25° idéalement)
  • 8 grammes de levure sèche
  • 10 gr de sel

Tout d’abord, il faut prendre une partie de l’eau, verser la levure sèche sur l’eau et attendre 10-15 minutes. Ensuite mélanger.

Si vous êtes un manuel, versez tous les ingrédients dans un bol et mélanger à la cuillère en bois. Une fois que tous les ingrédients commencent à bien être amalgamé, vous commencez à pétrir pendant au moins 10 minutes (il faut que la pâte se déchire moins quand on tire et ne colle plus.

Pour les autres, comme moi, vous mettez tout dans votre robot/pétrin et vous faites tourner 10 minutes.

Faites une belle boule et mettez un torchon propre dessus. laissez reposer 10 minutes. Pendant ce temps, s’il ne fait pas 30° dehors, faites préchauffer votre four à plus ou moins 50° (ou profitez de la fin de cuisson d’un autre pain pour lancer la confection de vos pistolets). Eteignez le four une fois qu’il est chaud.

Ensuite, formez des petites boules de 100 grammes (8), mettez les sur la plaque de votre four et remettez le torchon par dessus. Vous pouvez ensuite mettre le tout dans le four et laissez reposer 1 heure.

Une fois qu’ils ont bien doublés de volume, vous les sortez du four, et préchauffer votre four à 230° avec un récipient rempli d’eau dans le fond.

Avant d’enfourner à nouveau, faite une entaille sur toute la longueur (enfin ..c’est un rond donc plutôt diamètre). Après 5 minutes, baissez la température du four à 220-210 en fonction de leur couleur et laissez encore cuire 10 à 13 minutes.

pistolet852_870 pistolets0866_870

ils doivent être croquant à l’extérieur avec une toute fine croute et moelleux à l’intérieur.

Pistolets885_870Pistolet931_870

Gratin de Macaroni au poulet, endives et champignons

Vous le saurez très certainement assez vite, je suis une grande « Fan » de l’Italie et donc des pâtes.  Ca tombe bien, mes filles aussi et c’est d’autant plus facile de leur faire manger des légumes quand c’est mélangé à leur féculent favori.

Et puisque mon train a décidé d’être en retard,  j’ai donc improvisé vite fait une recette de gratin de Macaroni avec ce qu’il me restait de légumes et la viande disponible dans mon congélateur.  Je n’aime pas l’acidité des endives (et je vous parle pas de mes filles) mais ca passe vraiment très très bien dans la recette.

Gratin de Macaroni au poulet, endives et champignon2

Cela donne pour 4 personnes

2 gros blancs de poulet coupés en lamelles/morceaux.
300 gr de Macaroni
250 gr de champignons de paris
4 endives/chicons
200 ml de crème fraiche
50 gr de gruyère
1 oignon
de la moutarde
du sel et du poivre

Faites d’abord cuire vos pâtes dans un grand volume d’eau bouillante.

J’ai fait revenir un oignon dans un peu d’huile d’olive dans une poêle puis j’ai rajouté les champignons émincés et les endives coupées en petits morceaux.

Comme je n’aime pas (je digère pas) les champignons avec trop d’eau, mon astuce est de toujours leur faire rendre toute leur eau. Je met donc les champignons (ici avec les endives) dans une sauteuse à petit feu, que je couvre pendant+- 5 minutes. le temps qu’il y ai plein d’eau au fond. Puis j’enlève le couvercle, j’augmente le feu jusqu’à évaporation. Puis je fais un peu dorer tout ca, toujours à feu plus vif.

Une fois que les légumes sont bien cuits, je rajoute deux cuillères à soupe de moutarde (ca va un peu caraméliser le tout et hop ! plus d’acidité dans les endives ! ).

Puis je rajoute la crème fraiche et dès que la crème est bien chaude, je rajoute les lamelles de poulet.

Quand le poulet est blanc (et donc cuit), je mélange la sauce avec les pâtes et puis je transvase dans un plat à gratin. Le tout est à mettre au four, sous le grill jusqu’à la coloration souhaitée.

Gratin de Macaroni au poulet, endives et champignon