Pain sans pétrir

Cela faisait longtemps que je voyais cette recette circuler sur internet, sans vraiment y accorder de l’attention car je ne voyait pas comment on pouvait faire un bon pain, comme je les aime et comme je les fais, sans pétrir la pâte avec amour, faire monter deux fois, la bichoner et l’aimer quoi . .  Non franchement, je voyais même pas l’intérêt. . . Jusqu’à ce qu’une amie à moi, fan de pain et de pétrissage me dise que cette recette avait révolutionner sa vie. ( Ben oui, on travaille aussi donc pas toujours évident de caser l’étape « pain » dans un agenda bien chargé ).

Me voilà donc à tester cette recette, que je vous livre ici, pour votre plus grand bonheur.

Mais d’abord une petite photo pour vous prouver que visuellement, il est parfait !

pain sans pétrir0416_870

Gustativement, il vous faudra essayer ! Mais attention, l’essayer c’est l’adopter. J’en veux pour preuve, mon conjoint qui me ramène, très régulièrement, de la levure fraîche, juste pour être sur que je ne sois pas a court et que le lui fasse son pain tous les jours.

Ingrédients :

12 grammes de levure fraiche
300 ml d’eau tiède
375 grammes de farine
10 grammes de sel
Un moule à baguette

Délayer la levure dans une petite partie de l’eau, puis rajouter toute l’eau tiède (idéalement entre 25 et 30° ).

Rajoutez la farine et le sel et mélangez le tout grossièrement (avec une cuillère en bois par exemple), il faut pas trop mélanger !

Couvrir pour éviter que ca ne sèche trop, et faire monter (la pâte doit doubler de volume) dans un endroit tiède pendant 1h30 approximativement. (ca va dépendre de la température de la pièce). Il m’arrive de préparer la pate la veille (préparer étant un bien grand mot ..) et de la mettre dans une pièce de notre maison relativement froide (pas chauffée) pour toute la nuit (si vous avez la chance d’avoir une petite place dans une cave à vin par exemple, ca marche pareil ! ). la poussée se fera du coup relativement lentement et le lendemain matin, il n’y a plus qu’à enfourner !

Préchauffer le four à 250° avec de l’eau dans un récipient (ou lèchefrite) dans le bas du four (c’est important si vous voulez obtenir une belle « croute » – sinon votre pain sera moins beau et je décline toute responsabilité sur le rendu ! ).

Dès que la pâte a bien levé, il faut la diviser en deux. C’est l’étape la plus difficile car la pâte « colle ». C’est normal .. la recette ne peut pas avoir que des avantages non plus ! Former grossièrement deux baguettes et les mettre dans le moule. Vu toujours la consistance de la pate, je vous suggère grandement de les beurrer ou de mettre du papier cuisson, ou autre anti-adhérent. Faire ensuite des entailles avec des ciseaux, lame de rasoir, etc.. ce que vous avez sous la main ! (les ciseaux marchent très bien).

. Enfourner le pain pendant plus ou moins 25 minutes !

pain sans pétrir0407_870

pain sans pétrir0440_870

 

Velouté d’asperges au saumon fumé

 

velouté d'asperges au saumon fumé955_870

Encore des asperges vous allez dire ?! et bien oui ! car c’est la saison donc on en profite ! mais des blanches cette fois ci !

Un velouté excellent en entrée ou pour un repas léger à midi !

ingrédients  pour 1l de potage :

  • 500 gr d’asperges blanches
  • 1 bouillon cube de volaille (ou fond de veau)
  • 2 cà soupe de beurre
  • 2 c à soupe de farine
  • 1 jaune d’œuf
  • 150 ml de crème fraiche liquide
  • Persil haché
  • Lanières de saumon fumé

Pour garder un maximum de vitamine, on n’épluchera pas les asperges, il faut donc bien les laver au préalable.

Ensuite, il faut couper les pointes des asperges et les mettre dans+- 500 ml d’eau avec un bouillon cube. Une fois que l’eau bout, laissez cuire 6-7 minutes et enlever les pointes (les réservez pour la présentation).

Rajouter 800 ml d’eau au fond et le reste des asperges coupées en morceaux et faire cuire 20 minutes. Mixer le plus finement possible et passez la soupe au chinois (sinon ca sera très filandreux et désagréable à manger !).

faire chauffer le beurre dans une casserole et quand il est fondu, rajouter les 2 c à soupe de farine. laissez prendre quelques minutes et rajouter la soupe. Salez, poivrez et ajouter le persil haché.

Mélanger le jaune d’œuf avec la crème fraiche et rajouter le mélange juste avant de servir ! (le mélange ne doit pas cuire sinon ca va « cailler »).

Ajouter ensuite les lanières de saumon fumé dans les assiettes avec quelques brins de persil pour décorer.

Bon appétit !

velouté d'asperges au saumon fumé940_870

Glace vanille très facile !

glace vanille938_870

Sans doute comme beaucoup d’entre vous, j’adore les glaces..et la glace vanille par excellence !  (la vraie ! avec de la vraie vanille !). Je suis par contre quelques fois un peu rebutée par la recette « classique » car il faut faire chauffer le lait et la crème, puis mélanger les jaunes mais les jaunes ne doivent pas trop cuire et il faut quand même que la crème prenne …bref ..un brin trop compliqué pour moi certains jours. (je rappelle au passage que comme beaucoup, je travaille temps plein, avec deux enfants de 3 et 5 ans et pour l’instant un homme à l’hôpital ..) donc pour ces jours là …ou il me faut absolument de la glace pour compenser et une recette facile pour pas y passer la soirée, j’ai trouver un recette beaucoup plus simple à mes yeux (sans cuisson) et très onctueuse !

En plus, j’ai reçu tout juste hier mon lot pour avoir gagner le défi arc-en-ciel du mois passé. J’ai donc reçu des merveilleuses gousses de vanille de Madagascar. J’en profite pour faire leur pub – Cap d’ambre Vanille ! j’ai reçu très rapidement la vanille par la poste et en prenant mon courrier, j’ai pris pleine conscience du facteur en or que j’ai… d’avoir su résister à la tentation de livrer l’enveloppe plutôt que de la garder pour lui. Même mes voisins ont du sentir l’odeur de vanille jusque chez eux ! Je sais pas si chez vous, on en trouve facilement mais ici, en Belgique, pour trouver de la vanille de qualité, c’est pas facile ! j’ai donc bien gardé leur référence sous le coude !

Ingrédients :

  • 1,5 dl de crème fraiche (35%)
  • 3 œufs
  • 50 g de sucre semoule
  • une gousse de vanille

Il faut d’abord séparer les blancs et jaunes des œufs.

Ensuite, battre les blancs en neige et dès que ca commence à bien prendre, verser le sucre petit à petit (un peu comme pour faire des meringues). Les blancs doivent devenir très fermes et brillants.

Puis, battre la crème fraiche avec les grains noirs de l’intérieur de la gousse de vanille, jusqu’à ce que la crème épaississe et battre très légèrement les jaunes à la fourchette.

Il ne reste plus qu’à mélanger le tout et mettre au congélateur au moins 6 heures. (ou dans une sorbetière mais ce n’est pas obligatoire).

Je vous avais dit que c’était facile hein ? et en plus, c’est très onctueux !!

glace vanille922_870

 

Quiche aux asperges vertes et saumon fumé

C’est encore la saison des asperges !! profitons en !

quiche aux asperges et saumon fumé687_870

Cette fois-ci, en quiche !

 

– 1 pâte feuilletée
– 3 œufs
– 200 ml de crème fraiche liquide
– quelques asperges vertes
– 100 gramme de saumon fumé
– Sel, poivre, un peu d’aneth
– Un peu de gruyère.

Epluchez les grosses asperges et coupez les en petits tronçons. Gardez les pointes à part. Faire cuire dans de l’eau bouillante salée 5 minutes et rajoutez ensuite les points pour 5 minutes supplémentaires. Egouttez le tout !

Et puis suivez la recette de base.

quiche aux asperges et saumon fumé702_870

Bon appétit !

Faire ses quiches maison

quiche maison868_870

Je suis une grande fan des quiches car

– C’est trop bon !
– Elles demandent peu de préparation et c’est extrêmement facile à faire
– On peut en inventer à l’infini en fonction du contenu de son frigo, et même mieux, elles sont parfaites pour acommoder les restes !
– Les enfants aiment bien et mange des légumes sans même sans appercevoir !
– et ca congèle très bien  !

Je vous donne donc la recette de base

– 1 pâte feuilletée ou brisée (en fonction de vos gouts) de préférence faite maison évidemment ! 😉
– 3 oeufs
– 200 ml de crème fraiche liquide (en belgique on trouve de toute façon que ca ! )
– ingrédients de votre choix (déjà cuits si nécessaire)
– Epices de votre choix
– Un peu de gruyère pour la belle couleur.

En six secondes :

1. vous mélangez les oeufs battus avec la crème fraiche et les épices

Quiche maison820_870

2. vous étalez votre pâte sur votre moule à tarte

quiche maison825_870
3. vous répartissez les ingrédients

quiche maison835_870
4. vous versez le mélange oeufs-crème

quiche maison848_870
5. vous parsemez de gruyère

quiche maison863_870
6. vous mettez le tout au four entre 30 et 45 minutes (en fonction de votre four, de la couleur et vos gouts) sur 220°

quiche maison868_870

Facile non ? évidemment, il faut cuire les ingrédients avant, mais souvent, comme j’utilise des restes, c’est déjà cuit ..(comment ca je triche !? )

Mais c’est tellement facile que vous verrez que c’est un des plats que je fais souvent, accompagné d’une petite salade. Je vous donnerai donc quelques unes de mes recettes ! (enfin ..si on peut appeler ca une recette tellement c’est simple 😉 ).

Pour la congélation, il faut laisser la quiche refroidir, la mettre entière ou en morceaux dans de l’aluminium au congélateur à plat et une fois qu’elle est bien congelée, la transférer dans un sac congélation.
Avant de la manger, vous la sortez du congélateur, la mettez au four à 200° pendant 20minutes !

Exemple de quiches  :

Quiche aux asperges vertes et saumon fumé
Quiche aux scampis, courgettes et pesto
Quiche aux tomates, mozzarella
Quiche brie et jambon cru
Quiche poireaux, scampis et curry
Quiche petits pois et jambon
et je laisse le reste à votre imagination !

Grissini

Juste pour vous prouver que j’ai des origines italiennes (bien cachée 😉 ), voici la recette des Grissini ! En Italie, ils sont servis en antipasti avec de la charcuterie (coupée très fine évidemment). Un régal !

Grissini437_870

Pour une trentaine de Grissini (sauf si vous les aimez très larges), vous aurez besoin de :

  • 500 gr de farine blanche (T65 c’est parfait ! )
  • 16 gr de farine sèche
  • 20 à 25 cl d’eau tiède (toujours moins de 30° !)
  • 6 càs d’huile d’olive
  • 2 cuillère à café de sel fin
  • 1 cuillère à café de sucre
  • épices/saveur de votre choix (origan, graine de sésame, romarin, noix, etc..)

 

grissini_etape1_2

Dans un premier temps, versez une partie de l’eau dans un bol et versez la levure par dessous. Attendre quelques minutes que la levure prenne bien (elle mousse). Puis mélanger tous les ingrédients ensemble, sauf les épices.

 

Grissini_etape3_4

Pétrir la pate pendant au moins 10 minutes. Elle doit devenir souple (ne se déchire pas quand on tire) et ne plus coller. Versez ensuite les ingrédients et mélangez à nouveau bien le tout.

 

grissini_etape5

Laisser la pâte reposer pendant au moins 1 heure (elle doit doubler de volume). puis formez un gros boudin.

 

 

grissini_etape6_7_8

Coupez le boudin en tronçon et puis roulez les avec vos mains pour faire des bâtonnets d’au moins 20 cm de long (en fonction de vos gouts). Mettez les sur une plaque allant au four (soit vous farinez, soit vous mettez du papier sulfurisé en dessous). Laissez encore reposer pendant 30 minutes. Pendant ce temps là, préchauffez votre four à 200°. Mettre le tout au four pendant 15 minutes.

 

Grissini418_870Grissini433_870Grissini440_870

 

Pizza maison

HMFM 139_870

Dans les articles que l’on a tendance à très souvent acheter (ou commander) pour les jours ou l’on a juste rien envie de faire, la pizza détient certainement la palme ! Or, avec un peu d’organisation, on peut toujours en avoir à disposition dans son congélateur pour les jours ou justement, on a un coup de mou !

je vous invite donc, pour ceux qui ont encore jamais osé, tellement c’est facile à acheter, de tenter leur chance. Juste parce que le gout est incomparable à celles achetées dans le commerce et je ne vous parle même pas du prix de revient !  …

pour 4 personnes

La pâte à pizza :

  • 500 gr de farine
  • 250-300 ml d’eau tiède
  • 16 gr de levure sèche
  • 10 gr de sel
  • 1cc de sucre
  • 3 càs d’huile

Garniture :

  • Sauce tomate (reste de sauce de la veille, sauce maison congelée, etc..)
  • une boule de mozzarella
  • olives, jambon en dés, fromage, basilic, champignons, … à vous de choisir !

Mélangez la levure à une partie de l’eau tiède. Laissez la levure prendre pendant 15 minutes. Versez ensuite le sel, la farine, la levure, le reste de l’eau, sucre et huile dans un plat. Faire pétrir dans votre pétrin le tout durant plus ou moins 10 minutes sur vitesse 1-2. (ou mélangez la pâte à la cuillère en bois puis pétrir à la main jusqu’à ce qu’elle ne colle plus et soit bien élastique). Laissez la reposer au moins 1h (jusqu’à ce qu’elle double de volume).

pizza maison506_870

Aplatir la pâte à pizza et formez un grand rond ou plusieurs petits en fonction de votre préférence ! Moi, j’ai fait les pizzas avec mes filles (ben oui, faut mettre tout le monde à contribution évidemment), et donc chacun garni sa petite pizza, donc on fait souvent des petits ronds.

pizza maison520_870

Ensuite, il suffit de verser une ou plusieurs cuillère à soupe de sauce tomate et étalez délicatement avec le dos de la cuillère.

pizza maison526_870

Puis c’est au tour de la mozzarella et ensuite des ingrédients de votre choix.

pizza maison552_870

pizza maison553_870

Et puis le tout au four pendant plus ou moins 15 minutes.

pizza maison600_870

Si vous voulez congelez des pizzas pour en avoir toujours à disposition, vous les mettez tel quel avant cuisson dans le congélateur, dès que c’est congelé, vous les mettez dans un sac en plastique, de l’aluminium ou autre contenant adapté. le jour « J » ou « GF » (grande flemme), vous préchauffer bien votre four à 240°, vous enfournez vos pizza congelées et baissez directement à 200°. Vous les laissez cuire pendant 25 minutes.

Et franchement … c’était vraiment bon et moelleux comme j’aime ! ceux qui aime la pâte fine, n’hésitez pas à bien étaler très très fin.

pizza maison605_870

pizza maison612_870

Risotto aux asperges, petits pois et jambon cru

 

Une petit recette bien sympathique pour profiter des asperges (vertes), tant que c’est de saison !

Risotto aux asperges, petits pois et jambon cru486_870

Pour 3-4 personnes :

  • 300 gr de riz Arborio (riz rond spécial pour risotto)
  • 1 échalote (ou deux petites) émincées
  • 5 cl de vin blanc
  • 200 gr d’asperges vertes
  • 200 gr de petits pois
  • 90 gr de jambon cru
  • 40 gr de beurre froid coupé en morceaux
  • 40 gr de parmesan rapté
  • 2 bouillon cube

Mettez les deux bouillons cubes dans plus d’un 1l d’eau et faites bouillir.

Faire revenir l’échalote émincée dans de la matière grasse (beurre, huile d’olive, je vous laisse le choix des armes ! ). Pendant ce temps là, coupez les pointes de vos asperges (+- 5 cm) et gardez les de coté. coupez le reste des asperges en petits tronçons d’un demi cm.

Faites cuire les pointes d’asperge +- 6 minutes dans le bouillon. Sortez les à l’écumoire et réservez les (pour la présentation).

Dès que l’échalote devient translucide, rajoutez le riz et mélanger bien pour que la matière grasse imprègne le riz. Il doit devenir translucide aussi ! Rajoutez les petits tronçons d’asperge et versez le vin blanc.

Dès que le vin est évaporé, rajoutez quelques louches de bouillon. faites cuire pendant au moins 15 minutes en rajoutant du bouillon dès que nécessaire. Vérifiez la cuisson du riz au four et à mesure.

Dès que le riz semble presque cuit, rajoutez les petits pois et le jambon cru en lamelles. Faites encore cuire quelques minutes.

Dès que le riz est cuit, rajoutez (hors du feu) le beurre coupé en morceaux et le parmesan râpé. Mélangez bien et laissez prendre 1 à deux minutes avant de servir. Rajoutez les pointes d’asperges en déco dans l’assiette.

Risotto aux asperges, petits pois et jambon cru461_870

Risotto aux asperges, petits pois et jambon cru473_870

 

Tagliatelles aux scampis et poireaux

Un de mes repas préférés quand il me reste des poireaux. Parce que j’ai toujours envie de pâtes et qu’on a toujours des scampis dans le congélateur ! Vraiment rapide à faire !

Tagliatelles aux scampis et poireaux 253_870

Pour 3 – 4 personnes

300 grammes de tagliatelles
2 poireaux coupez en morceaux
1 échalote hachée
10-15 scampis décortiqués
150 ml de crème fraiche
curry
sel, poivre
Parmesan pour le service !

faites cuire vos tagliatelles al dente dans un grand volume d’eau salée.

Pendant ce temps là, faites revenir l’échalote et les poireaux dans une sauteuse à feu doux, avec un fond d’eau et le couvercle. Dès que les poireaux ramollissent, enlever le couvercle, mettre à feu plus vif pour faire prendre un peu des couleurs à ces pauvres légumes ! Rajoutez, sel, poivre et curry (à votre discrétion !).

Dès que les poireaux sont cuits et commencent à colorer, rajoutez les scampis. Dès qu’ils deviennent rose (c’est qu’ils sont cuits ! ) rajoutez la crème et laissez prendre 5 minutes.

Mélangez les pâtes à la sauce et servez immédiatement avec un peu de parmesan râpé.

Tagliatelles aux scampis et poireaux267_870

Bon appétit !

Tagliatelles aux scampis et poireaux279_870

Parmentier à la butternut, carotte et curry

 

Voici donc la deuxième recette (et dernière) que je présente pour le défi arc-en-ciel et pour la couleur jaune.

Parmentier à la butternut211_870

ingrédients :

  • 500 grammes de haché porc et bœuf  (ou haché de poulet)
  • 2 oignons jaunes coupés
  • 1 butternut  (courge musquée)
  • 2 carottes jaunes
  • 4 pommes de terre « bintje » (pour purée)
  • beurre
  • lait
  • sel, poivre, noix de muscade
  • curry
  • Chapelure ou gruyère (pour le gratin)

Epluchez et coupez en morceaux la butternut, les carottes et les pommes de terre. Les mettre dans une casserole rempli d’eau jusqu’à ce que les carottes soient tendre.

Pendant ce temps là, faites revenir les oignons dans de la matière grasse à feu doux (ils ne doivent pas noircir) et quand ils sont bien ramolli, rajoutez la viande. faites  revenir jusqu’à ce que la viande soit cuite et faites des grumeaux à la fourchette. Salez, poivrez et ajoutez du curry (1 cuillère à café). Mélangez encore quelques minutes et mettez ensuite dans le fond d’un plat à gratin.

Egouttez les légumes, écrasez les en purée (bien fine) en mélangeant avec du lait et du beurre (à votre discrétion pour obtenir une bonne consistance). Salez, poivrez, sans oublier la noix de muscade. Puis versez sur la viande dans le plat à gratin.

Parmentier à la butternut129_870

Parsemez de chapelure et un peu de beurre, ou de gruyère (mes filles préfèrent) et passez sous le grill du four jusqu’à la coloration souhaitée.

Parmentier à la butternut 204_870

C’est juste décilieux. Epicé et très doux .. on s’est régalé ! Merci pour le défi 😉

Parmentier à la butternut186_870