Bretzels

Bretzels_645

Au nombre d’article sur le sujet (par rapport aux autres rubriques, car tout est relatif pour ce site relativement nouveau ! ), vous aurez peut être maintenant compris que j’aime tout ce qui à trait au pain et à la boulange. Si, au jour le jour, je fais mon pain sans le pétrir (pour rappel cela se passe ici) pour une question évidente de temps et de résultat, je m’amuse souvent le week end à faire d’autres types de pain. Suite à un voyage en Alsace, l’année passée, ma plus jeune fille est devenue totalement dépendante aux Bretzels.

Mon amour infini pour la boulange, enfin, ma fille, m’a directement fait tester une recette, qui s’est avérée parfaite !
La voici :

Ingrédients :
6 grammes de levure de boulanger (levure sèche) ou le double de levure fraîche
50 grammes de beurre
300 grammes de farine de froment
1 cc de sel
15 cl d’eau tiède
25 grammes de bicarbonate de soude*
2 CS de gros sel

Instructions : 
1. Mettre la levure dans l’eau tiède pendant quelques minutes.
2. Dans un grand bol, travaillez le beurre quelques instants avec une spatule, puis ajouter la farine, le sel. Mélanger le tout.
3. Incorporez l’eau petit à petit en pétrissant le tout. Quand elle décolle bien des bords, pétrissez encore 5 minutes.
4. Faire une boule, couvrir et laisser reposer 2 heures dans un endroit tiède. personnellement, je dépose le plat/bol sur une planche, sur un radiateur en hiver. En été, pas de problème pour la tiédeur ! Ma véranda est juste parfaite.
5. Diviser la pâte pour obtenir des boules de la taille de votre choix – tout dépend du résultat. les miens, c’était plus ou moins 50 grammes. Les rouler ensuite en boudin de 1 cm de diamètre. Faire un rond avec les deux extrémités, les croiser et puis les retourner vers l’intérieur du rond. Facile non ? Bon, d’accord, je vous met un dessin beaucoup plus clair que mes explications !

dessin bretzels
6. laissez lever tel quel encore 30 minutes. (certains puristes disent qu’il faut encore les laisser au frais pendant 2 heures, mais j’ai pas tenu ! C’était trop demander à la patience de mes enfants et franchement, le résultat était parfait sans ça.
7. faire bouillir de l’eau avec le bicarbonate de soude. Plonger les bretzels dans l’eau (quelques uns à la fois tout dépend de leur taille) et les sortir dès qu’ils remontent à la surface.
8. Les déposer sur une plaque allant au four, saupoudrez de gros sel et faire cuire 12 minutes à 250°.
9. Laissez refroidir sur une grille.

Et voilà le résultat !

recette Bretzels maison

* J’ai une intense utilisation du bicarbonate de soude car je l’utilise également pour bien laver mes légumes, pour faire monter mes gâteaux, pour préparer mes produits de nettoyage maison bref …si vous êtes comme moi, n’en achetez pas par petit paquet de 150 grammes à 3 EUR pièce. On en trouve des seaux entier vraiment moins cher via un grossiste pour la boulangerie par exemple. Voilà, c’est dit !

Plannificateur sur cintre pour la semaine des vêtements de vos enfants

organisation semaine vêtements enfants

En tant que femme active, mère de deux enfants (+ un mari), je suis toujours avide de trouver des bonnes idées pour m’organiser un maximum et éviter trop de stress et d’énervement le matin ou le soir.
Une des astuces glanées au fil de mes recherches sur le sujet sur internet, m’est particulièrement utile et terriblement efficace avec mes filles.

Le dimanche soir, (ou la veille certains jours …), on prépare les habits pour toute la semaine sur des cintres « customisés ». Cela permet un gain de temps indéniable le matin (mes filles et moi – on n’est pas du matin) dans le choix des vêtements, mes filles sachant pertinemment bien choisir ce qu’elles veulent porter comme vêtement depuis leur 2 ans – sauf le matin à 6h30. A cette heure là, elles savent juste que ce que MOI j’ai choisi ne convient pas.
En plus, cerise sur le gâteau, quand je pars très tôt travailler (6h du matin, trois fois par semaine) et que mon mari les apporte à l’école, elles sont présentables ! (note, je ne dois pas me plaindre de mon homme presque parfait qui sait assortir une jupe et un pull – me reste à lui apprendre à faire des tresses !).

Ainsi, cette semaine, je vous propose de télécharger ma version de ces étiquettes pour cintres. J’ai indiqué le jour de la semaine pour aider ma fille, la plus jeune, qui ne sait pas encore lire.
Il vous suffit de les imprimer, de les plastifier et de les découper. Tout cela pouvant même être fait en atelier bricolage avec vos enfants ! Y a plus qu’à !

Planning vêtements semaine 014bis

Comme pour toutes les photos sur ce site, elles viennent de mes petites mains et de mon imagination ! Vous êtes donc les bienvenus pour les faire circuler et partager avec qui vous voulez, mais toujours par le lien sur mon site !

Et pour le reste, j’espère que cela vous aidera, comme cela m’aide moi ou mon mari car 5 minutes de gagné …c’est un café pris dans le calme et la sérénité !

Planning vêtements semaine 007bis

Le premier ou la première qui me fait la remarque que la manche de la chemise de ma fille n’est pas repassée …il ou elle sort ! 😉

 

Si vous utilisez déjà un système similaire (ou tout autre) qui vous aide dans votre organisation familiale, ou que vous testez celui là, n’hésitez pas à m’envoyer votre feedback ! Je suis avide de vos remarques et commentaires.
Et si vous avez vraiment envie de tester mais que vous avez un garçon (et que bizarrement, le rose et mauve ne l’intéresse pas trop), n’hésitez pas non plus à me le dire. Je pourrais envisagez de faire une version « garçon » dans les tons vert/bleu. Si si .. je vous aime à ce point là !

cintres lundi

cintres mardi

cintres mercredi

cintres jeudi

cintres vendredi

cintres samedi

 cintres dimanche

Quiche aux courgettes, mozarella et pesto

Il me restait un fond de pesto maison et des courgettes dans mon frigo, j’ai donc joint le tout pour faire une quiche aux courgettes, mozzarella et pesto. Franchement, ce fut une franche réussite et je vous la recommande vivement.

Quiche aux courgettes mozarella pesto 018

Il vous faut :

1 pâte feuilletée ou brisée (maison of course !)
1 courgette
1/2 boule de mozzarella
1 CS de pesto
20 cl de crème fraiche
3 oeufs
Fromage rapé (gruyère, parmesan, reste de mozzarella)
poivre, origan, sel

Instructions :

Faites revenir les courgettes coupées en rondelles avec l’origan dans une poêle avec un fond d’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles soient tendres.

Comme d’habitude, vous faites votre quiche comme expliqué ici, en rajoutant une cuillère à soupe de pesto dans le mélange œufs/crème. Ne salez pas trop, le pesto est normalement déjà fort salé à cause du parmesan.

Sur le fond de tarte, vous ajoutez vos courgettes, la mozzarella coupée en petit morceaux et l’appareil à quiche par dessus. Rapé un peu de fromage sur le tout et mettez au four.

Quiche aux courgettes mozarella pesto 026

Bon appétit !

 

 

Nuggets de poulet

Aujourd’hui, je m’attaque à un maître de la cuisine « fast food », pour étrenner la nouvelle catégorie de fait maison « faire son fast food maison ».

Quoi de plus naturel que de commencer par un des éléments préférés de nos chérubins ! J’ai nommé, les nuggets de poulet.

Nuggets de poulet 2 024bis

La recette est extrêmement rapide et pas du tout sèche, grâce au type de viande de poulet utilisé (cuisse plutôt que blanc). Bien évidemment, si vous voulez des nuggets moins gras, vous pouvez remplacer les cuisses par le blanc, mais cela risque d’être un peu plus sec.

Ingrédients pour une 20aine de nuggets :
500 gr de cuisses de poulet (sans les os hein ! )
1 œuf
Une échalote
Une gousse d’ail (facultatif)
Sel, poivre,
1cc paprika (ou autre épice de votre choix)
1 CS farine
Panure :
Œuf battus
Farine
Chapelure (maison de préférence !)
Instructions :
Mixer le poulet, l’œuf, l’échalote, la gousse d’ail, le sel, le poivre, les épices et la farine, jusqu’à ce que ca devienne une pâte homogène avec plus ou moins de morceaux en fonction de vos gouts.
Faire des petites boulettes avec la viande, les aplatir pour leur faire prendre la forme que vous voulez puis les enrober, dans l’ordre :
La farine
L’œuf battu
La chapelure
(c’est là que vous serez content d’avoir des enfants pour faire le sale boulot et pas vous salir les mains.. et eux, ils adorent ! vous devez même pas culpabiliser !)

Ensuite, vous les faites revenir dans une poêle avec de l’huile jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés de chaque coté !

Petite astuce pour les pressés, vous pouvez en faire tout plein, les congeler à plat (puis mettre dans un sac) et juste les passer (encore congelé) au four à 180° pendant 25 minutes quand vous en avez envie.

Dernière chose, les os des poulets, que vous avez du enlever, congelez les pour faire un prochain bouillon (je vous promet la recette de bouillon cube bientôt ! )

Bon appétit !

Nuggets de poulet 143

Faire son « Fast Food » maison

Aujourd’hui, j’inaugure une nouvelle catégorie de recettes « faire son fast food maison ».

On a tous besoin, certains jours de menu « Joker » ou y a plus qu’à réchauffer. D’autres jours, comme actuellement en automne, ou on a besoin de compenser avec quelque chose de bien bon et gras ! (d’ou le terme « comfort food en anglais »).
Je vais donc reprendre dans cette rubrique certains classiques de la cuisine rapide, que les industriels se sont bien vite accaparés (ils ont compris leur intérêt) pour nous faire remplir nos congélateurs ou nous faire courir dans certaines chaînes de restauration rapide bien connues. Bien évidemment, loin de moi l’idée de vous faire culpabiliser – c’est pas le genre de la maison – de manger tout fait ou de faire plaisir à vos enfants en allant de temps en temps dans ces lieux de perdition, toutefois, j’espère vous donner quelques alternatives « fait maison » qui vous donneront plutôt envie d’essayer de le faire vous même.
Et je vous le promet, rien qu’au niveau du gout, vous serez pas déçus.
Je ne vous parle même pas du gain au niveau santé, qui n’est plus à démontrer. Si néanmois, vous avez un doute ..je vous propose de regarder l’épisode de Jamie Oliver qui montre aux enfants comment on fait des nuggets de poulet (os et autres cartilages broyés) …
Si vous avez des suggestions recette/aliment que vous aimeriez que j’aborde, n’hésitez pas à me donner vos idées ! j’essayerai, autant que possible, de tester et de publier les essais !

Nuggets de poulet
Pizza maison

Frites maison
Hamburger
Fish Stick – Batonnets de poisson

Faire ses biscuits maisons

Une fois n’est pas coutume, je vais faire un petit discours un peu bobo/ecolo/equitable/culpabilisateur (biffer mention inutile).

En effet, que comme moi vous ayez des enfants ou non, on trouve dans les biscuits vendus en magasin ENORMEMENT de crasses…et je ne parle malheureusement pas des calories.

Si vous avez pris la peine dernièrement d’analyser l’étiquette des paquets de biscuits qui trône dans votre rayon préféré (ou celui de vos enfants) je n’ai pas besoin de vous faire un dessin. Pour les autres …je vous invite à lire les étiquettes et à ne sélectionner que ceux dont vous comprenez le contenu. (bonne chasse !).

En effet, selon les dernières études, analyses scientifiques et connaissances de longue date qu’on préfère ignorer, les biscuits et pâtisseries industrielles contiennent bien trop de sel, huile de palme (si il est indiqué huile végétale sans autre précision … c’est très souvent de l’huile de palme car moins chère), graisse trans (toutes les huiles partiellement hydrogénées), trop d’oméga 6, et beaucoup de EXXX dont certains posent beaucoup de questions.

Bref …as ton vraiment envie de donner ca à manger à nos enfants alors que faire des biscuits est si facile ?

En plus, souvent les enfants ne demandent qu’à nous aider ! Chez moi, il n’y a par exemple pas de pâte à modeler, plasticine ect.. quand mes filles veulent jouer avec de la pâte dans leur main …on fait des biscuits !

Je vais tester plusieurs recettes de biscuits au fur et à mesure de mes tests et photos, à vous de piocher ! :

Biscuits fourrés au chocolat et à la vanille (façon petit prince)
Cookies au chocolat

Biscuits fourrés au chocolat et à la vanille (style petit prince)

Image

Pour commencer cette section dédiée aux biscuits maison, j’ai d’abord testé la fameuse recette « petit prince ». Et je dois dire qu’il n’y a pas photo, c’est juste excellent ! J’ai compilé un peu les recettes trouvées sur internet et dans mes livres pour arriver à un résultat plus que probant ! Vous m’en direz des nouvelles :

Ingrédients (pour 30-40 biscuits) :

Pâte à biscuits :

250 grammes de farine
80 grammes de sucre
20 grammes de sucre vanillé
une cuillère à café de sel (idéalement fleur de sel)
120 grammes de beurre froid
120 ml de crème liquide

Dorure :

1 jaune d’œuf + 1 cuillère à soupe de lait

Fourrage chocolat

100 gr de chocolat noir
2 Cuillère à soupe de crème

Fourrage vanille

30 grammes de beurre
100 grammes de sucre glace
1 cuillère à café d’arome vanille liquide
1 cuillère à soupe de lait

Préparation :

Mélanger tous les ingrédients, sauf la crème, dans un bol avec vos doigts jusqu’à obtenir une pate sableuse (le beurre et la farine colle et font des tout petit grains) – j’ai vu sur internet que certaine personne mixe le tout ..pourquoi pas, j’ai pas tester et j’avoue que j’aime le faire à la main 😉

rajouter la crème et former une boule.

Mettre au frigo une heure pour que la pâte refroidisse bien

Etalez la pâte assez finement (2 mm maximum) et coupez à l’emporte pièce des ronds (idéalement cannelés évidemment).

Mettre sur une plaque, recouverte de papier sulfurisé. Mélangez le jaune et le lait et badigeonnez vos ronds avec le mélange (pour faire bien dorer).

Mettre le tout dans un four préchauffé à 180° et faire cuire 15 minutes. faire refroidir sur une plaque dès que c’est bien doré.

Ensuite, faire fondre le chocolat avec la crème (surveiller bien !) et battez les ingrédients du fourrage à la vanille. (séparément bien sur ! ).

Prendre un rond, le tartiner du fourrage au choix et recouvrir avec l’autre rond.

 

Dégustez vite ..n’en restera pas beaucoup après le passage de vos enfants …

Image

Image

Image

Quilt (patchwork) – avec tissu de récupération !

 Image

Je coud depuis quelques années déjà, plus par loisir que par souci d’économie ..le tissu étant quelque fois bien plus cher qu’un T-shirt tout fait ! (surtout pour les adultes). C’est déjà moins le cas pour les enfants ..je vous le donne dans le mille, je couds donc principalement pour mes filles (vu le prix des belles robes …) et pour leurs barbies ..mais ca, c’est une autre histoire (article en préparation ! )

Une autre découverte plus « facile » d’accès au début, c’est le quilting. Cet art ancestral (ancêtre de nos couettes en fait ..) qui consiste à assembler trois pièces (dessus ouvragé en patchwork très souvent, le molleton pour le matelassage/moelleux et la doublure). Le quilt peut servir de base pour un sac, un dessous de table, ou plus souvent des plaids.

Il existe une quantité de sites et de magasin qui vendent des choix de tissus, déjà découpé ou non, pour faire un beau patchwork pour votre dessus. L’avantage, c’est que vous devez pas vous embêter pour l’association des couleurs etc.. tout est prévu pour vous. Le désavantage, c’est que ca coute bonbon comme on dit chez nous !

Très récemment, ma maman cherchait un plaid pour mettre sur un lit d’enfant (pour l’un de ses 7 petits enfants). Malheureusement, les magnifiques plaids que l’on trouve dans le commerce, sont souvent hors de prix (>150 EUR) ou pas beaux. Ne trouvant rien de la taille du lit à un prix raisonnable, je lui ai proposé d’en faire un. J’avais déjà un peu tester la technique quand même.

Me voilà donc partie avec la super idée de lui créer un plaid avec des habits de récupération de ses 7 petits enfants. Je suis pas honteuse du résultat, je ne me prive donc pas de vous le partager ! (j’espère qu’elle ne connait pas l’existence de ce blog ..ou en tout cas pas avant demain 😉 ).

L’avantage de le faire avec des vieux habits ou autre tissus de récupération …le prix l’écologie évidemment ! Imaginez ce que vous pourriez faire avec toutes ces belles robes ou vieux sous pull (avec des grosses taches de tomate au milieu qui font que vous ne pourrez jamais le revendre et ni le donner ..même aux plus nécessiteux). Et bien grâce à moi, vous allez enfin pouvoir donner une deuxième vie à toutes ses merveilleux souvenirs ! (mes filles se sont extasiées pendant au moins 10 minutes à essayer de reconnaitre leurs vêtements ..)

Le principe est relativement simple, on coupe des petits carrés de tissus dans tous les vêtements (+ tissu blanc pour moi) et on assemble en les cousant ensemble. (ligne droite, sans surfilage, bref…super simple ! ).

Je vous joint quelques photos de la réalisation pour vous donner une idée des étapes. Si ca vous intéresse, je pourrais compléter l’article avec les étapes une par une, plus tard.

En résumé,

1. On coupe des carrés de 6 cm (dans mon cas pour 5 cm de rendu final, bien évidemment ceci est à libre appréciation et imagination). j’ai choisi cette taille car les habits d’enfants étant assez petit, j’étais sure d’avoir assez de tissu pour faire mes motifs. (10 carrés de 6 cm par vêtements, pour 4 couleurs par motifs, pour 5 motifs au total).

Image

2. On assemble les carrés ensemble pour faire une ligne et puis j’assemble les lignes pour faire un « motif » (mes termes à moi, j’ai jamais pris de cours). puis on assemble le tout. Grand principe de base, toujours assembler les tissus endroit du tissu contre l’endroit du tissu ..pour travailler sur l’envers (ca semble évidemment mais sait-on jamais..)

Image

3. on assemble les lignes ainsi créées pour faire les motifs en question :

Image

Image

Image

(on voit que je suis débutante car les lignes ne sont pas super bien alignées …)

4. On assemble les motifs ensemble (moi j’ai rajouté des bandes blanches de 11 cm (pour un rendu de 10 cm) entre chaque « motif ».

5. J’ai rajouté un tour blanc tout autour (pour atteindre la taille que je voulais et pour mettre en évidence les motifs au milieu

6. On choisi un tissu pour la doublure (perso, j’ai trouvé un tissu très joli chez un magasin suédois bien connu) et on fait ses trois couches (doublure à l’envers, molleton au milieu, et puis votre beau travail, endroit face à vous). Vous épinglez le tout très régulièrement avec des épingles à nourrice pour que tout tienne. (moi j’en met tous les 20-25 cm dans tous les sens).

7. L’étape la plus importante (c’est sans doute pour ca que j’ai oublié de faire des photos).. le quilting en tant que tel ! Il s’agit en fait d’attacher les 3 couches tout en donnant du « moelleux, matelassage, etc.. » un peu comme pour vos couettes ou vous avez des carrés et qui empêchent tout le molleton à l’intérieur (ou les plumes) de se planquer dans un coin après la première nuit. pour faire simple, au début, vous pouvez simplement coudre des lignes dans la longueur et la largeur.  mais si vous tapez le mot « quilting » sur internet, vous verrez qu’on rentre très vite dans des œuvres d’art … moi je fais pour l’instant des motifs simples (si vous avez déjà eu des loooongues réunions, et que vous êtes aussi nerveuse que moi, vous faites alors peut être les mêmes sur un coin d’une feuille de papier…ou pour finir toute la feuille est remplie …) Ben moi, je fais pas plus difficile ! Il existe même des sociétés un peu partout dans le monde qui « quilt » votre plaid avec des grandes machines et des dessins trop beaux .. mais du coup, on perd un peu l’avantage financier de la récupération …

Image

8. Ensuite, il ne reste plus qu’à rajouter un beau bord. Personnellement, je le finis à la main. ca met un peu plus de temps. Ceci dit, à ce stade-ci vous vous serez rendu compte que du temps ..il ne faut beaucoup ..et franchement, on est plus à ca près, mais qu’est ce que ca donne mieux .. mais bon, comme toujours c’est un avis personnel !

Pour faire un beau bord et si vous comprenez l’anglais (ou si vous avez un ou deux yeux, à priori avec les images ca suffit), je vous offre (si si …cadeau, c’est noel après tout ! ) le superbe lien ci-dessous :

http://www.youtube.com/watch?v=0vCWpxBRs20

Ensuite, on admire ..et on l’offre … (un jour…j’en ferais un pour moi …un jour, je l’aurais ! ).

Image