Faire ses conserves maison

Qui n’a jamais révé d’avoir une réserve de pâtés, légumes, préparations, compotes, confitures et plus encore à disposition, toutes l’année dans son garde manger. Je ne parle ici bien évidemment pas des conserves achetées en magasin, mais bien de création et de sublimes plats ou condiments fait par nos petites mains, avec les légumes de saison, ou mieux, de son potager ! (donc non réfrigéré ou même radioactif – parce que je ne sais pas si vous le saviez, mais tout un tas de légumes sont « atomisés » afin de tuer toute vie en eux pour éviter qu’ils ne germent, ne flétrissent bref..ne soient plus vendables). En effet, les légumes de saison ont une saveur incomparable par rapport aux légumes ou fruits « forcés ». Je ne donnerai en exemple que les tomates.

Sur cette page, je vais partager avec vous mes tests de conserves maisons. En été, tous les légumes et fruits du potager, ou presque, vont y passer. En automne, hiver, ce sera plutot des tests de pâtés, mousse, foie gras et autres condiments à étaler sur des toasts en prévision des fêtes ! (ou pas).

Mousse de foies de volaille aux échalotes et Muscat033_bis

Pour pouvoir conserver des bocaux, plus de quelques jours, il faut les stériliser. Et il y a (malheureusement) un matériel et un savoir faire indispensable.

Le but de la stérilisation consiste à chauffer les aliments, après les avoir mis dans une bouteille ou un bocal en verre. La chaleur tue les bactéries susceptibles de les altérer et crée dans le récipient un vide partiel qui rend sa fermeture hermétique, évitant ainsi la re-contamination. La plupart des bactéries sont détruites à des températures de sstérilisationallant de 74 à 100°.

Le temps et la température de stérilisation varient en fonction de la taille du récipient, de la température des aliments ou moment ou on les plonge dans l’eau et de leur degré d’acidité. C’est d’ailleurs ce dernier élément qui est le plus important. Plus un aliment est acide, plus la chaleur est à même de le débarrasser des micro-organismes qu’il contient. Il faut donc faire très attention avec les légumes et les viandes. (Botulisme).
Afin de préserver la couleur et la saveur des conserves, il y a lieu de les ranger dans un endroit frais ( 4 à 15°) à l’abri de la lumière et de l’humidité. La plupart peuvent se garder sans problème un an. Mais une règle prévaut : si vos conserves ont une odeur, ou un aspect qui vous parait douteux; il faut les jeter sans même les goûter !

Pour les instructions détaillées, je ne peux que vous conseiller le site de la marque « Le parfait » car les explications en vidéo sont extrêmement claires, beaucoup plus que n’importe quel article de 5 pages que je pourrais faire ici.

Voici donc mes recettes, dans le désordre (note pour l’instant c’est bien trié vu le nombre) :

Mousse de foies de volailles aux échalotes et Muscat

Publicités

Une réflexion sur “Faire ses conserves maison

  1. Pingback: Mousse de foies de Volailles aux échalotes et Muscat | Handmade et fait maison

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s